fbpx

Méthodologie : Réussir son introduction en philo

  • Accueil
  • /
  • Cours
  • /
  • Méthodologie : Réussir son introduction en philo

1- Phrase d’accroche (amorce) : Utiliser une anecdote, fait historique événement récents, une expérience de la vie courante. 

CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE :

  • Il faut absolument éviter les formules par trop banales, et le plus souvent contestables, du type : « Depuis toujours les hommes… », « Depuis l’aube des temps, les hommes se sont demandés si… », ou encore « Depuis des siècles les philosophes s’interrogent… » ; « de tout temps, l’homme s’est posé la question : (énoncé du sujet) », « depuis la nuit des temps », « depuis toujours », « depuis que l’homme est homme », « l’homme a toujours pensé que », etc.
  • Faire trop long. Une accroche de 2-3 lignes suffit largement.
  • Partir d’un élément inconnu au correcteur. Le lecteur ne sera pas « accroché » s’il ne sait pas de quoi vous parlez

 

  • Soyez clair et précis

 

  • N’allez pas chercher loin

2- Énoncé du sujet : Il est important d’énoncer clairement le sujet juste après votre accroche dans l’introduction d’une dissertation de philosophie.

3- La définition termes et reformulation du sujet : Il s’agit de définir précisément le sens qu’on donne aux mots du sujet. Fournir des définitions permet d’être d’accord sur “de quoi on parle” et évite les malentendus.

Astuce : Nous vous conseillons de partir des racines grecques et latines pour définir les termes du sujet.

CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE : 

    • Poser ses définitions les unes après les autres, sans les mettre en rapport

 

  • Utiliser les mauvaises définitions.

 

4- Problématique : Trouver le problème. Chercher une contradiction. La définition des termes fait apparaître un problème intellectuel, un paradoxe. C’est ce qu’on appelle la problématique. L’introduction doit expliquer clairement quel est ce problème. Il ne s’agit pas juste de poser une question, mais de montrer au lecteur que quelque chose “ne fonctionne pas” avec les définitions.

CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE

  • Utiliser des synonymes
  • Choisir un problème plus large que le sujet.
  • Ajouter / enlever des termes au sujet.

5- Annonce du planAnnoncer le plan montre que vous savez où vous allez et donne une idée de la progression que vous allez suivre. En pratique, il s’agit de faire 3 phrases qui décrivent rapidement le contenu de vos 3 parties.

CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE

    • Ne pas avoir de plan

 

  • Ne pas être clair

 

  • Manquer de liens logiques.

Quand rédiger l’introduction ?

L’introduction peut se rédiger avant d’écrire le développement, ou bien à l’inverse après l’avoir écrit. Chaque option à ses avantages et ses inconvénients.

  • Rédiger l’introduction en premier suppose d’avantage de maîtrise, mais donne souvent un résultat plus convaincant. 

 

  • L’écrire après le développement permet de rattraper des erreurs, mais ne garantit pas de sauver la copie.

 

On peut aussi écrire les définitions et la problématique d’abord, et compléter l’annonce de plan une fois la copie entièrement rédigée. Cela permet d’avoir une idée nette de la problématique et du sens des mots, sans obliger à suivre un plan qu’on n’a pas complètement prévu.

https://dicophilo.fr

https://www.scribbr.fr

http://www.maxicours.com