fbpx

Fiche Universitaire (Droit L2) : Contrôle Budgétaire

  • Accueil
  • /
  • Cours
  • /
  • Fiche Universitaire (Droit L2) : Contrôle Budgétaire

C’est une modalité financière anticipé du contrôle de gestion. Il compare a posteriori les réalisations avec les prévisions du budget d’un centre de responsabilité.

Les différents budgets par fonction comprennent :

Le budget des ventes ;

Le budget de production ;

Le budget des approvisionnements ;

Le budget des autres charges ;

Le budget des investissements.

Le budget consolidé par fonctions ou par centres de responsabilités permet d’élaborer les états financiers prévisionnels (bilan, compte de résultat, tableau de financement) et le budget de trésorerie.

Cette procédure :

  • – Regroupe les aspects principaux du contrôle de gestion : un véritable outil de vérification
  • – Cherche à détecter les inefficacités plutôt que les sources d’amélioration possibles
  • – Dégage des écarts entre les montants réalisés et les montants préétablis dans le budget : déclinaison de l’écart sur coût de production (matière, main-d’œuvre, charges indirectes)
  • – Comporte une phase d’identification des causes d’écarts : mettre en évidence les écarts entre la production réelle et la production prévue, entre les données prévisionnelles et les données réelles.
  • – Déceler les écarts significatifs, les analyser et prendre des mesures correctrices
  • – Est à la base d’actions correctives ;
  • – Est mise en œuvre afin de vérifier la performance des centres de responsabilité.
  • – Permet de comparer les réalisations avec les prévisions.
  • S’appuie sur l’ensemble des budgets établis pour formaliser le fonctionnement à court terme de l’entité dont la gestion doit être mise en tension.

La pertinence des écarts dépend de leur définition, mais aussi de la qualité des éléments des budgets : Si des écarts défavorables sont décelés sur une opération avant son achèvement, des mesures sont prises immédiatement pour corriger les dérivés de façon à s’écarter le moins possible du résultat initialement budgété (contrôle anticipé)

Si les écarts ne sont connus qu’après l’achèvement de l’opération, des mesures sont prises pour agir sur les réalisations ultérieures :

  • -en confrontant les causes des écarts favorables
  • -en remédiant aux causes des écarts défavorables (contrôle a posteriori)

Trois paramètres sont pris en considération : – les quantités, – les prix, – les rendements.


Sources :

  • Michel GERVAIS : Contrôle de Gestion, 8 édition, Economica 2005
  • Harakat Mohamed, fnances publiques et droit budgétaire, Rabat, 2002. REMALD n°, 44, 72
  • Berland N. (1999), « A quoi sert le contrôle budgétaire ? » Finance, Contrôle, Stratégie,
  • Vol. 2, N° 3, septembre